dimanche 3 septembre 2017

Le séjour à la maternité

J'ai accouché dans la soirée et je suis remontée en chambre vers 23h 23h30. Cela tombait bien car j'ai pu enchaîner la nuit. Je pensais ne pas réussir à fermer l’œil mais même si on se réveille souvent pour voir si notre bébé va bien, la fatigue nous gagne.
Nous avons donc fait notre première nuit à 3. Pour moi il était évident que mon conjoint restait avec moi la nuit.

Pendant les trois jours à la clinique, même si on galère un peu, j'étais dans ma bulle car je n'avais pas d'autres préoccupations que mon fils (pas de questions sur le rangement, le ménage, le repas...). C'est tout nouveau, ton rôle de maman, tu admires ton bébé, essaies de le comprendre....


Le séjour à la maternité est rassurant. On peut se concentrer sur le bébé et sur soi. Oui sur soi. Car il y a quand même des séquelles liées à l'accouchement. Tu crois que lorsque tu accouches la fin de la galère est là, ton corps t'appartiens de nouveau. Et bien non.
Il faut que tu mettes une "culotte filet" et une couche de grand-mère qui te remonte jusqu'aux fesses: sexy! Et, ce qui est normal, on vient plusieurs fois par jour vérifier que tu es "remise" de l'accouchement. Plein de personnes rentrent, c'est le bal: tu ne sais plus si c'est l'infirmière pour toi, la puéricultrice pour ton fils...
Le service de néonatalogie est aussi venu car il s'est passé plus de 12h entre la perte des eaux et mon accouchement.

Le lendemain de l'accouchement, pas de toilette pour bébé. Maintenant on attend un jour ou deux avant de laver bébé: cela lui demande beaucoup d'énergie.
Et puis il y a aussi l'allaitement qui se met en place...ah l'allaitement...c'est un sujet tellement vaste.
Comme je n'avais pas d'idées préconçues sur le fait d'allaiter ou non, j'avais juste acheté ce qu'il y avait sur la liste de la maternité: une crème pour les crevasses (c'est glamour d'entrée!), des coussinets d'allaitement pour éviter les fuites (une fois la montée de lait venue) et des coques si la douleur s'installait. Mais je ne m'étais pas plus renseignée que ça. Et bien ça a été la galère.

Pendant les deux premiers jours ce n'est pas du lait qui sort, c'est du colostrum. On te donne une tisane pour stimuler la montée de lait. Donc le troisième jour t'as les seins gonflés à bloc, durs comme de la pierre. Les sages femmes du service étaient très gentilles, elles m'ont montré plusieurs positions (celle du ballon de rugby: infaisable!) mais j'avais très mal et les seins sont tellement chargés que tu n'arrives pas bien à donner le sein.

Je crois que c'était ma première préoccupation, de savoir si mon bébé mangeait assez. Et donner le sein en ayant des visites, c'est assez inconfortable. Un conseil: demandez gentiment aux personnes de sortir, car si vous êtes gênée, vous allez stresser et qui dit stresser dit moins de lait (je reviendrai sur l'allaitement plus en détail dans un autre article).

Le deuxième jour vint et le moment du bain, le matin. Comment laver son bébé ? On nous montre, on fait les gestes peu assurés au début, bébé a 24h, est fragile....pour nous.
Autant vous dire que j'étais quand même défaite... C'était une salle commune avec plusieurs espaces pour laver nos bébés, et je trouvais les autres mères en meilleure forme que moi. J'avais du mal à rester debout plus de cinq minutes....Et il y a aussi le soin du cordon ombilical...je vous rassure c'est aussi dégoûtant que ce que l'on imagine!

Ton bébé est pesé tous les jours, avant le bain. C'est un peu une obsession, le baromètre pour savoir si bébé reprend du poil de la bête et peut sortir de la clinique ou de l’hôpital. Au début bébé perd un peu de poids mais pour sortir il doit soit retrouver son poids de naissance soit le dépasser, selon les cas.

Mon bébé a eu la jaunisse à la naissance, mais j'avais lu que c'était courant et non grave, alors cela ne m'a pas plus inquiétée que ça. Avant de sortir ils vous font faire des tests et selon l'intensité, il faut que votre bébé aille sous une lampe bleue. Nous n'en avons pas eu besoin. Mais c'est vrai que notre bébé était couleur abricot, et pendant un moment! Cela a duré un mois, un mois et demi. Il parait que l'allaitement prolonge l'effet de la jaunisse.

Mon fils devait naître fin septembre, j'avais donc choisi des vêtements plutôt chauds. J'ai accouché fin août, en pleine chaleur. Mais on dit toujours que lorsqu'ils naissent il faut les couvrir: à la naissance il avait le body manche longue, le pyjama velours et un cache cœur! Et le bonnet bien sûr.
Le jour où nous sommes sortis de la maternité, j'ai mis à mon fils ce que j'avais prévu: le gros nid d'ange! Avec du recul j'en rigole, mais trop couvrir ce n'est pas bon non plus. Une fois chez moi j'ai réalisé que je pouvais un peu le dévêtir!

Avant de sortir, le pédiatre vient voir si bébé est en bonne santé: c'est le moment de poser toutes les questions: j'avais fait une liste sur mon portable de toutes les questions qui me passaient par la tête, avant de se retrouver dans le grand bain seuls avec ce petit être.
Un service, PRADO, proposé par la sécurité sociale, te permet d'avoir la visite, dans les trois jours du retour au domicile, d'une sage femme. Comme ça si on a des questions qui sont apparues on peut les poser, elle contrôle le poids de bébé.

Tu sors de la maternité avec une liste de médicaments à acheter, déjà une visite à J+8 pour le bébé chez le pédiatre. Et ça y est...jetés dans le grand bain....

Une nouvelle vie à 3, enfin nous à 4 avec notre chienne :) , commence.
Une page, qui n'est plus blanche, commence à s'écrire....Un nouveau bonheur, pur. De l'amour à l'état sauvage, que l'on veut garder enfermé dans une bulle, rien que pour soi.... Let's go!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Fin d’année 2018

La fin d’année nous incite à appuyer sur « pause » et à faire la rétrospective de l’année écoulée. C’est l’occasion de se pencher sur so...